Saison 2 Épisode 3 : Les tontons ça coûte !

L’atelier 53 a fait appel à des experts pour évaluer le coût financier pour le contribuable du processus de refondation en attendant de saisir la cour des comptes…

Si on se fie aux chiffres (certains parmi nous croient encore au Père Noël) annoncés dans le dernier document du COPIL, on arrive à un coût consolidé estimé entre 412 et 450 k€ (calculs en fin d’article).

6000 heures, 450 k€ !!! Posez vous la question ! Comment ces heures ou cet argent aurait pu être investi dans votre projet scientifique (car vous vous en avez un), l’amélioration de votre poste de travail…

À notre humble avis, cet argent public aurait put être bien mieux utilisé.

  • Pour améliorer la visibilité de nos laboratoires : achat de 5 véhicules de prestige pour nos directeurs – Tesla model S 75D
    • coût : 90000 € x 5
  • Pour améliorer le management et la gestion du petit personnel : achat de 60 000 exemplaires de l’ouvrage faisant référence en la matière – voir ici
    • coût : 7,40€ x 60000
  • Pour améliorer le moral des 800 agents : achat d’un an de petit déjeuner : thé, café ou chocolat + deux viennoiseries
    • coût : 3 € x 187 j x 800
  • Pour préparer les 800 agents à la vie au sein d’une énorme UMR (aka l’UMR Unique) : deux stages de survie de 3 jours
    • coût : 300 € x2 x 800
  • Pour s’adapter à la novlangue du COPIL : deux conférences de Nicolas Sarkozy ou une de Barack Obama
    • coût : 200000 € x 2 ou 400000$ x 1

Trêves de plaisanteries et galéjades, tout cet argent permettrait aux restos du cœur de proposer un repas quotidien à 1250 personnes pendant un an…

Calculs :

CILO :

6 réunions pour 28 participants (sans participation des suppléants) ou 56 avec les suppléants avec 3 heures par réunion : 6 x 28 x 3 = 504 heures ou 6 x 56 x 3 = 1008 heures.

Phase 1 :

100 réunions pour une participation de 40 % des effectifs sur 31 groupes soit une participation moyenne par groupe de 800/31*0,4 soit un peu plus de 10,32 participants. Toujours à 3h par réunion on arrive à 100 x 10,32 x 3 =3096 près de 3100 heures de réunions pour cette phase.

Phase 2 :

40 groupes avec toujours 40 % de participation selon le Copil soit une participation moyenne de 800/40*0,4 soit 8 participants en moyenne par réunion. Un minimum de 2 réunions par groupe soit 80 réunions de 3h, on arrive à 1920h

Total :

On arrive donc en fin de phase 2 à un nombre d’heures passées en réunion entre 5500h et 6000h

Tout ceci en ne comptant ni les heures passées par le Copil, ni le temps passé lors des différentes assemblées générale, ni les discussions entre agents plus ou moins anxieux de leur avenir.

Pour avoir une estimation des coûts consolidés une estimation basse peut être donnée en utilisant des chiffres avancés par P. Dargent lors d’une formation IN2P3 à Roscoff en 2008 (OrganisationProjetsIN2P3_2008.pdf voir p32) qui avance le chiffre de 75€/heure, ce qui amène à un coût consolidé estimé entre 412 et 450 k€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *